Opera lance le premier navigateur avec bloqueur de publicité

WEB La société norvégienne promet une diminution de 90 % du temps de chargement des pages...

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran du site web du navigateur Opera.
Capture d'écran du site web du navigateur Opera. — Capture d'écran / Opera

Professionnels et bloqueurs de publicités pourraient bien grincer des dents. La société Opera Software vient de présenter le premier navigateur pour ordinateurs fixes équipé d’emblée d’une technologie anti-pub, disponible pour Windows, Linux et Mac.

« La plupart des pages Web sont aujourd’hui considérablement ralenties par des publicités excessives et un lourd tracking. Nous ne l’acceptons pas », a ainsi déclaré Krystian Kolondra, le vice-président d’Opera en charge de l’ingénierie, cité par ZDNet.

Un gain de temps d’affichage des pages de 90 %

Jusqu’à présent, cette fonction de filtrage était l’apanage d’extensions comme Adblock Plus. Mais en intégrant l’anti-pub directement au niveau du moteur de rendu, Opera promet un gain de temps d’affichage des pages allant jusqu’à 90 %, rapporte 01Net.

De son côté, l’Interactive Advertising Bureau (IAB), organisation regroupant les acteurs de la publicité en ligne, n’a pas attendu l’arrivée de ce nouveau navigateur pour s’emparer du sujet, selon ZDNet.

La publicité doit proposer « une nouvelle norme acceptable »

Une étude de l’IAB France et d’Ipsos rapporte en effet que, parmi les utilisateurs équipés d’un bloqueur de pub, 85 % le font car ils estiment que « cela perturbe la navigation », 71 % car ils trouvent que la publicité sur internet est « de plus en plus énervante ».

Pour la publicité, la solution consiste à proposer « une nouvelle norme acceptable », reconnaît l’étude.