Apple Pay à l'assaut de la Chine

TECHNOLOGIE Le système de paiement mobile va se frotter à une concurrence relevée...

20 Minutes avec AFP

— 

Démonstration d'un paiement sans contact avec la solution Apple Pay du groupe américain à San Francisco le 20 octobre 2014
Démonstration d'un paiement sans contact avec la solution Apple Pay du groupe américain à San Francisco le 20 octobre 2014 — JUSTIN SULLIVAN GETTY

Apple est peut-être un géant, mais il arrive en Chine en position d’outsider. L’entreprise a lancé jeudi son service de paiement mobile Apple Pay, mais le géant américain de l’électronique devra faire face à une rude concurrence sur ce marché colossal, dominé par l’omniprésent système Alipay d’Alibaba aux côtés d’autres acteurs locaux.

Pour promouvoir Apple Pay, qui permet de payer chez les commerçants depuis un iPhone, une tablette iPad ou une montre Apple Watch, la marque à la pomme compte s’appuyer sur la popularité de ses produits en Chine, son plus gros marché après les Etats-Unis.

Le lancement a été officialisé par le patron d’Apple Tom Cook sur la plateforme de microblogs Weibo : « Apple Pay arrive en Chine aujourd’hui ! Je suis impatient de vous voir réaliser à quel point c’est facile de l’utiliser », a-t-il indiqué. Mais l’argument pourrait avoir du mal à porter auprès du public chinois, déjà habitué à de multiples options de paiement électronique.

Le paiement mobile a la cote en Chine

De fait, la Chine ne ressemble guère à la plupart des marchés occidentaux de l’Apple Pay, où la marque à la pomme pouvait se targuer d’être le premier acteur à introduire et à populariser le paiement mobile.

Le marché chinois, lui, est déjà florissant : mi-2015, le pays comptait 359 millions d’internautes réalisant des paiements en ligne – principalement via leur smartphone –, selon le Centre gouvernemental d’information sur l’Internet.

Les transactions sur les systèmes de paiement en ligne mobiles ont atteint quelque 9.300 milliards de yuans (1.277 milliards d’euros) en 2015, un bond de 57 % sur un an, selon le cabinet spécialisé BigData Research.

Alibaba contrôle 70 % du marché

Alipay, la plateforme de paiement du numéro un chinois du commerce en ligne Alibaba, domine environ 70 % de ce marché colossal, selon BigData Research.

En deuxième position, figure le système concurrent du géant de l’internet Tencent, avec 17 % de parts de marché, mais celui-ci monte rapidement en puissance, dopé par les 650 millions d’utilisateurs de la messagerie WeChat opérée par le groupe.

Ces deux services permettent de régler des achats en ligne, de s’envoyer des sommes d’argent entre particuliers, de payer ses factures d’électricité, mais peuvent aussi être utilisés dans une grande partie des supermarchés et boutiques, où il suffit de scanner un code-barres sur le ticket de caisse.

Une simplicité et une omniprésence que l’Apple Pay pourrait peiner à égaler, malgré le partenariat conclu avec China UnionPay (l’équivalent local de Visa ou de Mastercard) qui émet la quasi-totalité des cartes de paiement des banques chinoises.