Bolloré se lance dans le jeu vidéo en investissant dans Ubisoft et Gameloft

HIGH-TECH Le groupe vivendi a annoncé avoir acheté des parts chez les deux poids lourds français…

C.W.

— 

Vincent Bolloré, le président des conseils de surveillance de Vivendi
Vincent Bolloré, le président des conseils de surveillance de Vivendi — MEIGNEUX/SIPA

Après les médias, le jeu vidéo. Dans un communiqué ce mercredi 14 octobre, Vivendi a annoncé avoir pris une participation dans Ubisoft et Gameloft, deux sociétés françaises mondialement reconnues.

>> A lire aussi : Vincent Bolloré, un milliardaire aux multiples affaires

Troisième actionnaire principal d’Ubisoft et quatrième de Gameloft

Depuis ce mercredi, Vivendi détient respectivement 6,6 % d’Ubisoft et 6,2 % de Gameloft. « Cela représente l’acquisition sur le marché de 7,36 millions d’actions Ubisoft pour un montant de 140,3 millions d’euros et de 5,24 millions d’actions Gameloft pour un montant de 19,7 millions d’euros », a annoncé le groupe dans un communiqué. Vivendi est désormais le troisième actionnaire principal d’Ubisoft et quatrième de Gameloft, comme le rappelle le Figaro.

Fondé en Bretagne dans les années 1990, Ubisoft compte parmi ses nombreuses licences, les jeux à succès Far Cry et Assasin’s Creed. Quand à Gameloft, la société est exclusivement penchée vers le marché des jeux pour mobile.

Cet investissement dans ce secteur n’est pas une première pour Vivendi. Jusqu’en 2013, le groupe détenait 61.1 % de la société américaine Activision Blizzard (World of Warcraft, Call of Duty…). Vivendi avait revendu en deux fois ses parts pour près de 9 milliards de dollars.