YouTube: Google crée un «You Tube Space» dans son siège parisien

HIGH-TECH Le « YouTube Space » a été inauguré ce jeudi, une première en France…

Journaliste afp

— 

Le studio mis en place au YouTube Space parisien, qui a ouvert ses portes le 1er octobre 2015 au siège de Google.
Le studio mis en place au YouTube Space parisien, qui a ouvert ses portes le 1er octobre 2015 au siège de Google. — Google

Le matériel est flambant neuf et le fond vert prêt à accueillir les YouTubeurs français. Il n’y a plus qu’à inventer de nouvelles idées et à faire tourner les caméras. Après Los Angeles, Londres, Tokyo, New York, Sao Paulo et Berlin, Google vient d’ouvrir dans les sous-sols de son siège parisien un septième « YouTube Space », futur repaire des créateurs français de vidéos pour le Web.

Mille abonnés nécessaires pour pouvoir accéder au studio

Dans ce nouvel espace spécialement aménagé pour les YouTubeurs, Google va proposer gratuitement des cours dès le lundi 5 octobre (« Production à petit budget », « 10 principes de base de la production de contenu », « fondamentaux du développement d’audience », etc.), organiser des événements pour favoriser les rencontres et les collaborations entre créateurs, et surtout offrir un espace dédié à la production de vidéos.

L’entreprise américaine met à disposition un espace de 350 mètres carrés, une caméra à 360 degrés, une caméra 4K, un fond vert, une salle de montage, une sorte de « café » pour se retrouver entre YouTubeurs. Elle fournira également des décors et accessoires, a indiqué l’équipe ce jeudi. Cinq professionnels seront là pour guider les créateurs de contenus. Mais tout le monde ne pourra pas en profiter. Pour pouvoir s’inscrire aux cours et réserver le studio, il faut déjà posséder une chaîne YouTube suivie par un minimum de 1.000 abonnés.

« Plein de jeunes YouTubeurs vont avoir des idées qui avant n’étaient pas réalisables »

Léo Attali, suivi par 100.000 personnes sur YouTube, fait partie des auteurs qui comptent investir ce nouvel espace. « On pourra s’essayer à des choses qu’on n’a pas trop l’occasion de faire, s’enthousiasme-t-il. Quand on est YouTubeur et qu’on n’a pas de boîte de production derrière, on ne peut peut-être pas investir dans la location d’un studio. Le fait que le YouTube Space soit à disposition, ça va changer la vie de pas mal de personnes. »

Le fondateur de la chaîne de vulgarisation scientifique E-penser, Bruce Benamran, renchérit : « La plupart des YouTubeurs font leurs vidéos chez eux. Là d’un coup on se retrouve avec du matos auquel on n’est pas habitué, ça donne des idées. A mon avis, il y a plein de jeunes YouTubeurs qui vont arriver avec des choses impossibles à faire auparavant. »

Monétiser encore plus de vidéos sur la plateforme

Mais quel est l’intérêt de ce YouTube Space pour Google ? Faire de YouTube une vitrine encore plus alléchante mais surtout augmenter ses revenus en encourageant ceux qui lancent des chaînes YouTube à faire les meilleurs contenus possibles pour pouvoir monétiser leurs vidéos. Les revenus publicitaires sont partagés entre la plateforme et les auteurs, rappelle David Ripert, directeur YouTube Space pour l’Europe. Les créateurs reçoivent un peu plus de 50 % des revenus environ. La part de la plateforme est loin d’être négligeable. Tout le monde y gagne.

La France est « un marché très important car il y a une énorme communauté, énormément de créateurs », souligne David Ripert. Les auteurs de vidéos sur le Web peuvent déjà depuis 2013 bénéficier d’un espace de création similaire à Paris chez le concurrent de YouTube, Dailymotion. Le YouTube Space arrive avec un léger retard. « C’était une question de logistique, pouvoir trouver un espace, recruter des gens… » justifie David Ripert avant d’ajouter : « Y a pas de compétition entre nous. On veut fournir des moyens supplémentaires. » YouTube promet de ne pas s’immiscer dans les contenus ou mettre en avant les vidéos produites dans son studio. « On n’est pas dans une logique d’exclusivité, précise également David Ripert. Les vidéos pourront être diffusées sur d’autres plateformes. » Elles ne devraient pas être différenciées des autres vidéos sur le site.

Près de 50 chaînes françaises à plus d’un million d’abonnés

En France, 47 chaînes YouTube réunissent plus d’un million d’abonnés, selon Sébastien Perron, responsable des partenariats en France pour la plateforme. Depuis plusieurs années, les YouTubeurs sont devenus des ambassadeurs du site de vidéos. Les plus connus, comme Norman, Cyprien ou EnjoyPhoenix, sont devenus des stars et multiplient les projets en dehors du web : one-man-show, publicités, cinéma ou encore publication de livres. Un succès IRL qui fait rêver de nombreux auteurs.