Loon: Les ballons de Google connecteront le Sri-Lanka à l'Internet à haut-débit

RESEAUX La connexion pourra atteindre 22 Mbit/s...

20 Minutes avec agence

— 

Initié par Google, le projet Loon vise à permettre l'accès à Internt des zones mal desservies ou isolées
Initié par Google, le projet Loon vise à permettre l'accès à Internt des zones mal desservies ou isolées — Capture d'écran - Google

Un pas de plus pour combler la fracture numérique. Testé en Nouvelle-Zélande en 2013, le projet Loon, qui vise à permettre un accès universel à Internet dans les zones mal desservies (notamment celles isolées géographiquement), devrait être prochainement lancé au Sri Lanka.

22 millions d’habitants pourraient profiter du dispositif

L’accord, signé ce mardi par le gouvernement, qui autorise le géant américain à déployer ses premiers ballons, devrait permettre une couverture complète de l’île (65 610 km²) à Internet à haut débit d’ici à 2016 rapporte Numerama, précisant qu’à terme, près de 22 millions d’habitants pourraient avoir accès à Internet.

Pour ce faire, Google qui enverra une dizaine de ballons à 20 kilomètres d’altitude projette de couvrir 40 kilomètres de diamètre au sol. Grâce à un algorithme, les ballons, alimentés par des panneaux photovoltaïques, pourront voir leur trajectoire modifiée en fonction des vents aériens indique France 24.

Aucun détail n’a été communiqué sur le prix du service

Interrogé par l’AFP, Muhunthan Canagey, chef de l’Information and Communication Technology Agency (ICTA) espère que les ballons seront déployés d’ici à mars prochain. Il explique : « Les services mis en place permettront un accès plus rapide et une amélioration de la qualité de notre service une fois que le projet sera lancé », soulignant que le dispositif pourrait permettre de faire « baisser les prix ».

A noter que selon Numera, l’accès à internet via les ballons sera payant. Alors qu’aucun chiffre n’a été communiqué, Mangala Samaraweera, le ministre chargé des télécoms, parle d’un « prix abordable » pour une connexion à haut débit, qui pourra aller jusqu’à 22 Mbit/s.