L'assistant Google Now va devenir plus intelligent

TECHNOLOGIE Dans le prochain Android, il pourra analyser le contexte pour affiner ses suggestions...

Philippe Berry

— 

L'assistant Google Now dans Android M, attendu à l'automne 2015.
L'assistant Google Now dans Android M, attendu à l'automne 2015. — GOOGLE

Ce n'est pas encore Jarvis, le majordome virtuel de Tony Stark dans Iron Man. Mais avec l'arrivée d'Android M à l'automne, l'assistant Google Now devrait gagner quelques points de QI... A condition d'accepter de fournir les clés de toutes ses données à Google.

Avec la prochaine version d'Android, Google va en effet lancer la fonction «Now on Tap» (Now à la demande), qui permettra de lancer l'assistant à tout moment en pressant le bouton Home. Surtout, il utilisera le contexte (ce que dit le SMS à l'écran, quelle chanson passe en ce moment etc.) pour répondre à une question ou suggérer une action.

Exemple? Vous écoutez une chanson de Bob Dylan et demandez «Quel est son vrai nom?», et Now sait que «son» fait référence à Dylan (réponse: Robert Allen Zimmerman). Votre copine suggère par SMS d'aller manger dans un restaurant, et Google dégaine OpenTable pour effectuer une réservation et affiche l'itinéraire.

Vie privée vs fonctionnalité

Evidemment, rien ne garantit que l'assistant se comporte aussi bien dans un scénario moins scripté. Mais Google semble exploiter à plein les progrès effectués dans la compréhension du langage naturel, du contexte et de sa base du savoir (Knowledge Graph).

Reste un choix faustien. Jusqu'à présent, Now lisait principalement les mails de l'utilisateur. Avec Now on Tap, il passera à la moulinette les SMS, les apps, l'écrit, l'audio, les images... Bref toute notre vie. Google pourra exploiter ces miettes pour proposer de la pub encore mieux ciblée et on n'ose imaginer les conséquences d'un piratage géant, par des hackers ou la NSA. Mais si l'assistant tient ses promesses, certains signeront ce pacte sans hésiter.