Jusqu’où ira-t-on pour faire des selfies?

HIGH-TECH Les perches utilisées par les touristes sont déjà «has been» à côté des drones familiaux qui arrivent bientôt sur le marché…

Anaëlle Grondin

— 

Une femme utilise une perche à selfies à Pékin en Chine, le 30 avril 2015.
Une femme utilise une perche à selfies à Pékin en Chine, le 30 avril 2015. — Andy Wong/AP/SIPA

Réjouissez-vous. Les agaçantes perches à selfies - ces bâtons télescopiques facilitant les autoportraits avec son smartphone - ne devraient pas faire long feu. Alors que les musées et festivals commencent à les interdire, certains imaginent déjà d’autres moyens de se tirer le portrait soi-même comme il faut, sans avoir à se faire mal au bras et à prendre des positions bizarres.

>> TÉMOIGNEZ - Vous avez investi dans un appareil high-tech pour prendre vos photos plus facilement? Vous avez imaginé une technique maison? Vous avez bricolé un outil? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous ou envoyez-nous votre témoignage (et vos photos) à contribution@20minutes.fr.

Un drone qui s’enroule au poignet 

Les drones pourraient par exemple devenir un nouveau moyen de se prendre en photo en train de faire du sport, lors d’un barbecue en famille ou en soirée avec ses copains. Le site spécialisé TechCrunch a ainsi repéré le joujou (à plus de 500 dollars tout de même) que l’entreprise Lily va bientôt commercialiser. La caméra peut vous suivre dans les airs et vous prendre en photo pendant vos activités.

Une autre entreprise a présenté au CES récemment Nixie, un petit drone capable de se fixer au poignet comme une montre, que l’utilisateur peut lancer dans les airs à tout moment pour prendre un selfie. Le site spécialisé CNET.com en fait la démonstration en vidéo:

Préparez-vous également à voir voler le Pocket Drone, un drone de poche pliable, qui se range facilement dans un petit étui. Le tricoptère peut emporter une GoPro et se piloter soit via une télécommande soit via son smartphone. Il peut même suivre un itinéraire défini par GPS (et vous suivre automatiquement pendant une randonnée par exemple).

Pour le moment, l’appareil est livré à ceux qui ont soutenu le projet sur le site de financement participatif Kickstarter. Vu le succès de l’opération, près de 930.000 dollars récoltés, il pourrait bien se retrouver très rapidement dans de nombreux foyers.