Avec Sony, on encode ses CD à la chaîne

©2007 20 minutes

— 

Un jukebox numérique au salon ? L'idée n'est pas neuve. Bose et ses chaînes Lifestyle, Philips et son Streamium Audio Center proposent des solutions flirtant avec ce concept : les machines copient les CD sur leur disque dur et en restituent le contenu à volonté. Ce que fait d'ailleurs très bien un ordinateur, les contraintes de l'informatique en plus. Avec sa NAC-HD1E, autrement baptisée « Giga Juke », Sony proposera dès le mois de juin une solution plus audiophile et mieux aboutie. N'était son écran LCD de 4,3'' (11 cm), l'appareil ressemblerait à la plupart des platines CD de salon que l'on raccorde à un amplificateur et des enceintes. Lestée d'un disque dur de 250 Go, le Giga Juke encode tous les CD audio selon trois formats au choix : MP3, Atrac (le format de compression Sony) et, plus intéressant, PCM, soit l'équivalent d'une qualité compact disc. Une fois l'opération effectuée, l'utilisateur dispose de 375 à 11100 heures de musique. S'y retrouver dans ce fatras ? Pas compliqué. Le Giga Juke intègre la database Gracenote, soit 300 000 albums répertoriés chanson par chanson. Autrement dit, quel que soit le CD copié, son titre, ses morceaux et sa pochette s'affichent sur l'écran de la platine. Ceci est valable pour les disques sortis jusqu'en décembre 2006, mais la mise à jour par Internet est possible et gratuite à vie. Toujours plus fort, une prise USB en façade offre de faire le plein de son baladeur : on le connecte, on coche les morceaux convoités et on lance le transfert. Exception faite des iPod et des chansons en AAC, le format propriétaire de la marque à la pomme, l'import depuis un baladeur est également possible. Sinon son prix (1300 euros, le tarif d'un PC de 320 Go), les premières impressions laissées par la prise en mains du Giga Juke sont prometteuses. « Plus la peine d'avoir un ordinateur ! » s'enthousiasme t-on chez Sony. Si, pour effectuer ses achats de musique en ligne.

Universalité

Le concept du jukebox numérique déploie ses ailes. Du baladeur haute capacité comme l'iPod de 80 Go au PC Media Center à installer au salon (mais souvent bruyant), les fans de musique ont désormais le choix. Outre les CD, beaucoup collectionnent les fichiers musicaux sur leur ordinateur, tant sous iTunes que Windows Media Player, avec des problèmes de format de compression et d'interopérabilité difficiles. Face à cette problématique, la platine universelle reste encore à inventer.