C'est la course entre Google et Uber pour lancer sur un service de taxis sans chauffeur

TRANSPORT Google y travaillerait tandis qu'Uber se penche sur les véhicules autonomes...

P.B.

— 

Un protoype de Google Car dévoilé par Google le 22 décembre 2014.
Un protoype de Google Car dévoilé par Google le 22 décembre 2014. — GOOGLE

3, 2, 1, partez! Google travaille actuellement sur un projet de service de transport qui utiliserait ses voitures autonomes, révèle Bloomberg, lundi. Dans le même temps, Uber a lancé un projet pour développer des automobiles sans conducteur, en partenariat avec l'université Carnegie Mellon.

L'annonce peut surprendre, alors que Google a investi 258 millions de dollars dans Uber en 2013, mais l'entreprise a toujours évoqué cette possibilité pour ses Google Car.

D'ici cinq ans sur les routes?

En dévoilant son prototype de petite citadine 100% autonome, Google estimait en décembre dernier que le grand public devrait attendre entre deux et cinq ans avant une présence répandue sur les routes.

Uber, lui, part de zéro sur le front technologique mais a débauché plusieurs grands noms universitaires. L'entreprise peut en revanche s'appuyer sur un réseau déjà déployé dans 200 villes du monde entier.

Le fondateur de la startup controversé, Travis Kalanick, estimait récemment que la transition vers une flotte sans chauffeur prendrait «plusieurs dizaines d'années». Selon lui, cela permettrait notamment de faire baisser les tarifs pour les clients. Et sans doute d'éviter les procès impliquant des conducteurs.