Le Recorder HDD enregistre un petit succès

VIDEO Dur, dur pour les enregistreurs de salon à disque dur. Alors qu'il y a un an, on leur prédisait un avenir radieux, les...

Christophe Séfrin

— 

Dur, dur pour les enregistreurs de salon à disque dur. Alors qu'il y a un an, on leur prédisait un avenir radieux, les remplaçants des magnétoscopes ne s'imposent pas aussi vite que prévu. « Le marché est en croissance, mais pas autant que ce que l'on attendait », confirme Emilie Arnaud, analyste à l'institut GfK. De 800 000 ventes prévues, les Recorders HDD ont finalement atteint 600 000 ventes en 2006, faisant à peine mieux que les enregistreurs de DVD simples - à 500 000 exemplaires -, et ce, malgré la Coupe du monde de football. Un constructeur comme JVC n'a d'ailleurs pas hésité à en abandonner purement et simplement la commercialisation cette année. Plusieurs explications à cette contre-performance.

Les écrans plats ont monopolisé les achats. Avec 1,7 million de téléviseurs HD Ready et 35 000 Full HD vendus l'an passé, les Français ont préféré placer leur budget dans un nouveau téléviseur et se dispenser d'un investissement supplémentaire de 380 € en moyenne pour un enregistreur à disque dur.

Les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) leur font de l'ombre. En activant le disque dur de leur box - capable eux aussi de stocker des centaines d'heures d'émissions - certains FAI, comme Free en septembre, ont joué les concurrents.

Un manque de communication. Braqués sur les ventes d'écrans - générateurs de valeur -, les fabricants ont un peu oublié de faire de la pédagogie auprès des consommateurs. Cependant en 2007, les si pratiques Recorders HDD devraient avoir une nouvelle chance. Avec des prix en baisse (environ 350 €) et des fonctionnalités étendues (TNT intégrée, Guide des programmes, juke-box audio, prise HDMI), leurs ventes devraient atteindre un million de pièces.

disque Avec une mémoire allant de 80 à 400 Go (contre 1 000 Go au Japon !), les enregistreurs de salon à disque dur permettent de s'affranchir de l'usage de support physique, même s'ils sont couplés à un graveur DVD. Avantage : on ne sauvegarde sur DVD que ce que l'on veut garder ou partager. Tout le reste est stocké et ré-effaçable à volonté sur le disque dur. Autre atout, la fonction Timeshifting, ou pause sur le direct. Seul bémol, les Recorders HDD ne se connectent pas encore au PC pour transférer ses vidéos.