Avec Okidokeys, les smartphones ouvrent les serrures

OBJETS CONNECTES Oubliez les clés de votre lit douillet! La société française Okidokeys lance sa solution pour ouvrir votre porte depuis votre smartphone…  

Christophe Séfrin

— 

Coupklant application, système mécanique et encryptage militaire, Okidokey s'invite à nos portes.
Coupklant application, système mécanique et encryptage militaire, Okidokey s'invite à nos portes. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

S’il semble acquis que nos smartphones ne feront hélas jamais le café, leurs interactions avec les objets connectés continuent de surprendre. Dernière innovation en date, la serrure Okidokeys. Française et déjà commercialisée aux Etats-Unis depuis 6 mois, elle veut reléguer les bonnes vieilles clés de portes au rang d’antiquités.

15.000 chambres équipées

A première vue, on pourrait crier au nouveau gadget pour geeks. Mais derrière Okidokeys, c’est la société Openways qui veille au grain. Celle-ci équipe déjà 15.000 chambres d’hôtels qui remettent à leurs clients des clés sur mobile. Celles-ci permettent d’ouvrir la porte d’une chambre depuis un simple téléphone. Vendue à partir de 249 euros, la solution Okidokeys pour nos modestes habitations repose sur les mêmes fondamentaux. «Elle associe un application, un mini-robot à fixer sur sa porte et un système de cryptologie de niveau militaire», rappelle Pascal Métivier, fondateur et PDG de Olidokeys.

Des clés virtuelles pour chaque occasion

Dans les faits, c’est assez simple. Sans avoir à remplacer le canon de sa serrure (même si un nouveau est fourni dans la boîte avec un jeu de clés), il suffit de fixer autour de lui un petit appendice qui se chargera d’ouvrir et fermer la porte quand désiré. L’opération s’effectue manuellement depuis l’application, ou en mode main libre, quand le téléphone est face à la porte. L’intérêt est que chaque membre de la famille peut disposer d’une clé virtuelle sur son terminal. Et grâce au site d’Okidokeys, «on peut envoyer des clés à qui l’on veut, quand on veut, pour une durée que l'on définit», précise Pascal Métivier. Pratique pour la femme de ménage, voire pour louer son appartement sur AirbnB.

Des alternatives en cas de pépin

Evidemment, question: que se passe-t-il en cas de smartphone déchargé ou perdu? Okidokeys a tout prévu. On peut utiliser une carte NFC ou RFID fournie. Ou encore se servir d’un de ces bracelets connectés proposés par la société dont on équipera ses enfants s’ils n’ont pas de smartphone. On peut aussi conserver sur soi une bonne vieille clé. Après tout, on ne sait jamais.