Plus de 100 000 parisiens inscrits sur l’application de rencontre happn

APPLICATION Moins d’un an après son lancement, l’application française de rencontre happn revendique 100 000 parisiens inscrits et jusqu’à 200 000 membres actifs quotidiennement dans le monde…

Christophe Séfrin

— 

happn annonce avoir passé le cap des 100 000 parisiens inscrits à son application de dating par géolocalisation.
happn annonce avoir passé le cap des 100 000 parisiens inscrits à son application de dating par géolocalisation. — HAPPN

La rivale de Tinder a le vent en poupe. Lancée début 2014 (sur iOS, Android et bientôt Windows), l’application de dating happn aurait, selon ses fondateurs, séduit plus de 800.000 personnes, dont plus de 100.000 à Paris. «happn est très trendy actuellement», se félicite Didier Rappaport, cofondateur. Sur le principe de la géolocalisation de ses membres, elle serait utilisée quotidiennement par 180.000 à 200.000 personnes à Londres (où elle remporte le plus de succès), Paris, Madrid, Barcelone, Berlin, Munich et New-York. Mais happn ne fournit malheureusement pas le nombre de ses utilisateurs actifs dans la capitale française…

Dans un rayon de 250 mètres

Contrairement à Tinder, dont on peut géolocaliser les membres dans un rayon atteignant jusqu’à 100 kilomètres, happn permet de localiser les siens dans une zone de 250 mètres. «On a ancré la rencontre dans le monde réel, entre des gens qui se sont véritablement croisés», explique Didier Rappaport. Lequel renchérit: «chez nos concurrents, on ignore si le profil que l’on like était actif il y a 1 mois ou 2». En gros, grâce à happn, vous avez toutes les chances de retrouver la belle blonde qui vous a tapé dans l’œil dans votre boulangerie ou ce sémillant barbu que vous croisez tous les matins sur le quai du métro. A condition qu’ils soient eux aussi inscrits et actifs... Dès lors, l’application qui tourne en tâche de fond sur les smartphones, est à même de vous indiquer où la personne qui vous plaît a été croisée et combien de fois. «L’appli fonctionne de manière passive et conserve en mémoire toutes les occasions de rencontres», précise son co-créateur.

Hot spots et plus si affinités

C’est justement sur ce point que happn veut travailler davantage pour mettre en avant les spots fréquentés par ses membres qui, de fait, pourraient partager les mêmes centres d’intérêt: musées, boîtes de nuit, bars, etc. D’ici là, on peut aussi la tester l’application au bureau. Pour voir.