Si radio.blog.club n’était pas français, survivrait-il?

AA

— 

En France, radio.blog.club vient de fermer ses portes, sur injonction de la Sacem. «C’est un conflit franco-français», déclare Benoît Tersiguel, le Français fondateur de radio.blog.club, interviewé par un fanzine musical.

Mais à l’étranger, les web radios personnalisables comme Pandora ou Last.fm sont aussi visées et attaquées via le porte-monnaie. En jeu: les royalties, c’est-à-dire le pourcentage accordé aux artistes par l’industrie musicale sur la vente et l’exploitation de leurs œuvres et leurs dérivés, qui devraient doubler, passant de 8 cents (0,06 euro) par chanson à 19 cents (0,15 euro) d’ici 2010.

Le créateur de Pandora aurait envoyé un mail à tous les usagers pour les prévenir que leur radio préférée pourrait disparaître.

Quant à Last.fm, radio londonienne en ligne qui compte plus de 15 millions d’utilisateurs, si elle n’est pour l’instant pas ennuyée par la réglementation britannique, plus libérale, elle diffuse trop de chansons américaines pour espérer échapper aux règles américaines des royalties.