Radio.blog.club fermé, les internautes pleurent

— 

«Quand quelqu'un vous doit de l'argent, tuez-le vous serez sûr d'être remboursé !», lance la société Mubility, qui détient radio.blog.club, un site qui permet, depuis 2005, d’écouter en ligne gratuitement plus de 300.000 chansons, sans les télécharger. La Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) a sévi, les serveurs ont été fermés depuis mercredi.

Car au-delà de l’intérêt indiscutable de ce site, la question de la rémunération des artistes, écoutés en ligne par plus de 100.000 internautes du monde entier, n’est pas réglée.

Avant la fermeture
Pour Benoît Tersiguel, le fondateur du site, interrogé par un fanzine musical il y a quelques jours sur une éventuelle fermeture de radio.blog.club, «il serait anormal que les internautes péruviens soient privés d'un de leur site favori à cause d'un conflit franco-français».

Tersiguel avait donc proposé à la SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France) de traiter le cas français à part, en filtrant l’accès des internautes français à certains titres. «Quand nous avons fait cette proposition à la SPPF, elle a qualifié cette réponse de spécieuse puis est revenue vers nous avec une liste de... 29 titres à bloquer. C’est vous dire».

Un succès incontestable

D’après l’étude «Année Internet 2006» de Médiamétrie, radio.blog.club fait partie des «sites communautaires de partage» qui ont connu la plus forte progression au cours de l’année 2006 : son nombre de visiteurs uniques a progressé de 449% entre janvier et décembre.

La blogosphère est en émoi. Et une question revient de façon insistante: faut-il délocaliser radio.blog.club dans d’autres pays pour ne pas subir les foudres du droit français?

En attendant, Tersiguel déclare sur son blog: «Nous espérons remonter les serveurs (de radio.blog.club) d'ici 48 heures».