Le multiroom monte (enfin!) le son

AUDIO Finis les docks? Hier réservé à des systèmes chers et compliqués à installer, le son multiroom fait actuellement une percée sur le marché…

Christophe Séfrin

— 

Le système multiroom Jongo de Pure Audio est modulable selon ses besoins et son budget.
Le système multiroom Jongo de Pure Audio est modulable selon ses besoins et son budget. — PURE AUDIO

Au commencement était Sonos. Lontemps seule sur le terrain du son multiroom, la marque américaine voit désormais la planète tech tout entière lui réclamer sa part du gâteau. Le son multiroom? La possibilité, grâce à des enceintes sans fil à disposer dans les pièces de son chez soi et pilotables depuis une application, de diffuser de la musique provenant d’une même source (ordinateur, smartphone, tablette) grâce au réseau Wifi domestique…  Les docking stations ont déjà du plomb dans l’aile!  Hier cantonné à des installations hifi haut de gamme et onéreuses, le concept du multiroom se démocratise enfin et devient accessible à tous. Exemple: chez Pure Audio, le système multiroom Jongo est modulable et permet d’associer entre elle des enceintes de quatre tailles différentes, vendues de 150 euros à 350 euros.

Une passerelle universelle

Pratiquement sans exception, toutes les firmes d’électronique grand public embrayent ainsi le pas à Sonos. «Tout le monde se dit que le marché est mûr», reconnaît Luc Saint-Elie, responsable nouvelles technologies chez Panasonic France. La marque japonaise lance ces jours-ci son système baptisé All. Celui-ci est également constitué de différentes enceintes vendues séparément, que l’on peut associer les unes aux autres. Particularité: elles sont compatibles avec la technologie AllPlay de Qualcomm. Contrairement au système Sonos qui est propriétaire, AllPlay est interopérable: des produits de différentes marques peuvent dialoguer ensemble. Avec AllPlay, une enceinte Panasonic pourra éventuellement être associée à un caisson de basses Altec Lansing, marque également impliquée dans AllPlay. «L’idée n’est pas de développer un nouveau système à coté des systèmes existants, mais de définir une plateforme qui rejoindrait l’audio existant», explique Luc Saint-Elie.

La rétrocompatibilité au diapason

En attendant, les nouveautés affluent en cette rentrée. Denon vient d’annoncer son système baptisé Heos, Philips ses solutions Fidelio, LG son Music Flow, Samsung son Wireless Audio System… Au récent salon IFA de Berlin, Harman Kardon a fait fort impression avec sa solution nommée Omni. Elle aussi modulable, on peut lui associer un adaptateur à brancher sur sa veille chaîne stéréo afin de diffuser sa musique n’importe où dans la maison sur des enceintes flambant neuves.