La fibre optique, nouvelle carte d’Orange

— 

Fibre promise, fibre due. Après une année de test auprès de 1000 foyers de Paris et des Hauts-de-Seine, Orange lance officiellement aujourd’hui son offre fibre optique en région parisienne, avec un débit de 100 Mbits/s. Trois à cinq fois plus rapide qu’une liaison Internet haut débit par ligne téléphonique, la fibre permet un usage plus confortable. Le téléchargement d’un film en haute définition prend quarante minutes au lieu de huit heures, celui d’une vidéo personnelle, une minute au lieu de treize, ou encore 10 chansons MP3, trois secondes au lieu de quarante.Sans oublier la simultanéité d’action : visionnage d’un long métrage HDen streaming, envoi de photos en ligne, téléphonie et surf sur Internet en même temps. Seul souci : pour prétendre à la fibre, non seulement le quartier doit être fibré, mais l’immeuble doit l’être aussi,une phase impossible à mettre enoeuvre sans l’aval du syndic de copropriété. « Cela peut prendre du temps, nous sommes parfois obligés d’attendre l’assemblée générale de copropriété annuelle pour que l’accord soit signé »,explique Gaëlle Le Vu, directrice du projet très haut débit chez France Télécom. Avec déjà 700 accords en poche, Orange peut aujourd’hui raccorder environ 15000 foyers à la fibre. L’opérateur table sur 1million de clients raccordables et 200 000 abonnés dans deux ans.Tarif :44,90 }/mois, plus la location d’une Livebox (3 euros) et l’installation à domicile (1 euros), le raccordement optique (100 euros) restant gratuit jusqu’au 13 juin. Soit une facture de prêt de 50 euros pour une prestation comprenant le débit «descendant» (de réception) de 100 Méga,une quarantaine de chaînes de télévision et la téléphonie illimitée en France vers les téléphones fixes. Les options multi écrans TV (7 euros), enregistrement TV et timeshifting (7 euros),et débit«remontant » (d’envoi) à 100 Mbits/s au lieu de 10 (20 euros) font monter l’addition à près de 83 euros.

Christophe Séfrin