Les montres Android presque à l'heure

HIGH-TECH La LG G Watch et la Samsung Gear Live sont en vente à 199 euros...

Philippe Berry

— 

La smartwatch Gear Live de Samsung, sous Android Wear.
La smartwatch Gear Live de Samsung, sous Android Wear. — 20 MINUTES

Dans la guerre du poignet, Google dégaine le premier. Son nouvel OS portable Android Wear arrive accompagné de deux modèles de smartwatch de LG et de Samsung, disponibles sur la boutique Google Play pour 199 euros. Prometteuse, cette première cuvée essuie les plâtres.

Côté matériel, les deux modèles sont presque identiques. Légèrement incurvé, celui de Samsung repose mieux sur le poignet mais le bracelet qui se clippe n’inspire pas vraiment confiance sur la durée, contrairement à celui de LG. Pas désagréable à porter, à seulement 60 grammes, ce sont des objets avant tout fonctionnels.

Un assistant au poignet

Android Wear s’apprivoise facilement. L’OS repose sur un système de cartes minimalistes pour afficher messages et notifications. La montre devient alors un filtre permettant de trier les interruptions incessantes de nos vies quotidiennes. D’un geste latéral, un mail s’efface ou s’archive. On peut répondre via la dictée vocale. Cette dernière commence à être diablement efficace mais reste socialement mal vue en public. Globalement, ça manque encore beaucoup d’apps compatibles avec le nouvel OS.

L’assistant Google Now cherche à anticiper nos besoins en proposant une information sur-mesure contextualisée. De temps en temps, il tape dans le mille, comme lorsqu’il suggère de partir d’ici 15 minutes pour attraper son vol à temps ou prévient qu’un paquet Amazon est arrivé. Parfois, c’est à côté, notamment dans la suggestion de programmes télé. Google assimile trop souvent une ancienne recherche Internet à un intérêt, même si le système peut s’ajuster au fur et à mesure.

Autonomie limitée

Le problème principal reste du côté de l’autonomie. Avec des batteries qui tiennent entre 24 et 36 heures, il faut recharger sa montre tous les jours -un calvaire avec le socle raté de Samsung. Les fonctions fitness, elles, sont trop limitées. Sans GPS, il faut emmener son smartphone avec soi lors de son footing. La Gear Live essaie bien de se distinguer avec un capteur cardiaque, mais il marche mal avec la sueur.

Faut-il craquer? Sans doute pas. Ronde et sexy, la Moto 360 arrivera plus tard cet été. En attendant la réponse d’Apple, qui vient d’embaucher un cadre de Tag Heuer…