M1X-DJ de Philips: jouez les D’J tout l’été

AUDIO Vous disposez d’un iPad? Connectez-le au M1X-DJ de Philips, une solution complète qui envoie du bon gros son pour mixer jusqu’au bout de la nuit…

Christophe Séfrin

— 

Cette station accueille les iPad pour mixer mais aussi tous types de produits audio pour de simples écoutes en mode Bluetooth ou filaire.
Cette station accueille les iPad pour mixer mais aussi tous types de produits audio pour de simples écoutes en mode Bluetooth ou filaire. — PHILIPS

Allumez le feu! Pour animer des soirées estivales au Camping des flots bleus ou sur les plages de Copacabana, le M1X-DJ de Philips n’a pas de réel équivalent sur le marché. Développée en collaboration avec Armin van Buuren, l’une des stars mondiales des dancefloors, ce que Philips appelle une «station D’J sans fil» se présente comme une grosse enceinte portable fonctionnant sur piles ou secteur. On peut y connecter un lecteur extérieur en Bluetooth ou en filaire, ainsi qu’un casque audio, mais là n’est pas sa vocation première.

Apple friendly

Nantie d’un panneau de commandes réversible (pour son transport), la M1X-DJ est d’abord faite pour accueillir une tablette ou un smartphone Apple sur lequel l’application-partenaire djay 2 aura été téléchargée. Dès lors, en avant les mix! Les molettes de scratch tactiles et crossfaders permettent de prendre la main sur l’application et de mixer à sa guise les morceaux présents dans l’appareil connecté. La prise en mains est quasi instantanée, mais surtout, l’appareil (qui reste d’un usage très simple) garantit des sets de belle qualité. C’est une vraie porte d’entrée dans l’univers du DJing déjà largement investi auprès du grand public par la marque Hercules qui commercialise de nombreux contrôleurs DJ assez accessibles, mais sans système son intégré.

80 watts bien dosées

Développée par Woox Innovation, l’ancienne filiale de Philips, désormais dans le giron de Gibson Brands, la M1X-DJ (vendue 399 euros) s’impose comme une solution complète. Si l’on peut regretter une construction un peu trop plastique, il n’y a de véritable grief à formuler quant à sa conception ou sa qualité audio. Les 80 watts déployés envoient du lourd, avec des basses intelligemment dosées. Petit plus: une bandoulière permet de porter l’attelage station/tablette autour du cou. De quoi se prendre pour un Rémy Bricka 2.0…