«Les déçus du câble» passent à l’action contre Noos

CONSOMMATION L’association a engagé une procédure contre le câblo-opérateur pour «publicité mensongère et tromperie»…

P.B. avec AFP

— 

L'association "Les déçus du câble" a déposé plainte la semaine dernière contre le câblo-opérateur Noos-Numéricâble pour "publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie", a-t-elle indiqué jeudi.
L'association "Les déçus du câble" a déposé plainte la semaine dernière contre le câblo-opérateur Noos-Numéricâble pour "publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie", a-t-elle indiqué jeudi. — Olivier Laban-Mattei AFP/Archives

Erreurs de facturation, débit Internet au ralenti, coupures de téléphone… L’association «Les déçus du câble» (1) dit stop. Elle a annoncé jeudi avoir déposé une plainte devant la gendarmerie contre Noos-Numéricable, le 2 février, pour «publicité mensongère, abus de biens sociaux et tromperie».

Mercredi, l’association a également engagé une procédure devant la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes pour des motifs similaires. Interrogée par l'AFP, la direction de Noos-Numéricâble n’était pas en mesure d’infirmer ou de confirmer l’existence de ces actions.

Noos débordé

Le câblo-opérateur fait face à une grogne de plus en plus importante de ses abonnés. Une irritation avivée par le manque d'informations de la part de la société, dont le personnel dans les magasins est submergé par les demandes (Lire notre reportage publié le 26 janvier).

Le directeur du service Clients, Frédérick Caret, a indiqué que 30 à 40 personnes allaient renforcer les équipes «sur la seule région parisienne». Il a aussi affirmé qu'après la récente migration «réussie» des serveurs de Noos de Hollande vers la France, les problèmes de facturation devraient être réglés dans «quelques semaines», en mars.
   
Frédérick Caret  affirme également  que des travaux de rénovation sont en cours sur des réseaux «vieillissants» de Numéricâble comme ceux d'Angers et Vitré (Ille-et-Vilaine). A Bordeaux, les infrastructures sont en cours de rénovation et passées en fibre optique.

(1) Créée à Vitré, en Ille-et-Vilaine, en 2006, l'association «Les déçus du câble» recense 400 adhérents originaires d'Angers, Montélimar, Lyon, Marseille, Nice, Caen, Biarritz, Metz, selon son président, Marcel Lacour.