Ventes de smartphones: Apple et Samsung sous pression des fabricants chinois

HIGH-TECH Leurs parts de marché ont reculé au premier trimestre...

P.B.
— 
Le One, un smartphone du Chinois OnePlus.
Le One, un smartphone du Chinois OnePlus. — ONEPLUS

Apple et Samsung écrasent encore leurs concurrents. Mais dans un marché des smartphones qui continue de croître à grande vitesse, ils croquent désormais des plus petites parts d'un plus gros gâteau, sous la pression des fabricants chinois et du low-cost.

285 millions de smartphones ont été vendus au premier trimestre dans le monde, selon les estimations de Strategy Analytics. C'est 33% de plus que sur la même période l'an dernier. Les ventes de Samsung et Apple ont progressé, mais moins que la moyenne du marché: +28% pour le Coréen et seulement +16% pour l'Américain. La conséquence, c'est que la part de marché de Samsung recule pour la première fois depuis 2009, de 32% à 31%. Apple, lui, baisse de deux points, de 17% à 15%.

La percée de Lenovo

Celui qui en profite le plus, c'est Lenovo. Avec des ventes en hausse de 60% sur un an, le Chinois se hisse à 5% de parts et marché et fait désormais jeu égal avec son compatriote Huawei. Si le rachat de Motorola est validé, Lenovo, déjà numéro 1 mondial du PC, pourrait bien devenir seul le 3e du smartphone. D'autres poussent en Chine comme ZTE, Xiaomi, Oppo ou encore le nouveau venu, OnePlus, qui a frappé fort avec son One dévoilé la semaine dernière.

Jusqu'ici, Apple a refusé de s'aventurer sur le terrain du low-cost, avec un iPhone 5C en plastique bien trop cher pour séduire en Chine ou en Amérique latine. L'Américain a également raté le train des grands écrans en restant bloqué à 4 pouces. Il devrait corriger ce problème avec l'iPhone 6. Selon les bruits venus d'Asie, le prochain téléphone d'Apple sortira en deux versions: 4,7 et 5,5 pouces.