Lytro veut séduire les professionnels avec sa technologie photo futuriste

PHOTOGRAPHIE L'Illum est un appareil à 1.600 dollars qui permet d'ajuster la profondeur de champ après avoir pris un cliché...

Philippe Berry

— 

L'Illum, un appareil photo plénoptique de Lytro.
L'Illum, un appareil photo plénoptique de Lytro. — LYTRO

Le coup d'essai de Lytro était avant tout une preuve de concept. En 2012, cette jeune entreprise avait proposé l'un des premiers appareil photo plénoptique («light field», ou champ lumineux, en VO) grand public. Cette technologie s'appuie sur une matrice de microlentilles qui capture bien plus d'informations que les objectifs traditionnels, notamment l'intensité et la direction vectorielle des rayons lumineux. Cela permet de prendre une photo sans s'occuper de la mise au point et de modifier la profondeur de champ ou la perspective a posteriori.

Mardi, Lytro a présenté l'Illum. Contrairement à son aîné, il ressemble à un appareil photo traditionnel et propose un objectif bien plus performant (capteur d'un pouce, ouverture F2, zoom x8 de 30 à 250 mm et 1/4000 de seconde). Il est aussi quatre fois plus cher, à 1.599 dollars. Il est possible de le précommander avec 100 dollars de réduction. Les premières livraisons sont attendues en juillet.

Des photos dynamiques

La capacité du capteur ne se mesure pas en millions de pixels. L'Illum capture cependant quatre fois plus d'information que son prédécesseur. Attention, les photos imprimées sont d'une taille comparables à un appareil cinq mégapixels.

Pour l'instant, la technologie n'est pas vraiment destinée au papier. Les photos obtenues sont interactives: elles s'affichent via un widget de Lytro et la profondeur de champ peut se modifier à volonté par le spectateur. L'Illum propose également un effet 3D assez bluffant, pour un résultat très vivant.

Malgré tout, à ce prix, dur de dire quel marché vise Lytro. L'objectif est trop juste pour les professionnels et l'appareil trop cher pour le grand public. Reste une cible de niches d'artistes avant-gardistes ou de photographes sportifs qui souhaitent proposer un résultat interactif.

Aujourd'hui, l'entreprise doit également affronter la compétition des post-traitements logiciels. Sur Android, l'app Camera de Google permet depuis la semaine dernière de changer la netteté après coup. Le résultat n'est pas aussi naturel que chez Lytro mais pour la génération Instagram, c'est sans doute suffisant.

>> La présentation en vidéo