Les téléviseurs OLED allument une nouvelle révolution dans nos salons

TELEVISEURS Après le plasma, le LCD et le LCD LED, une nouvelle technologie va s’imposer dans le monde des écrans plats: l’OLED. Les premiers téléviseurs l’adoptant sont déjà en rayons…

C. S.

— 

Ecran incurvé, dalle de 55 pouces et de 4,3 mm d'épaisseur, images extraordinaires de précision et de contrastes... l'OLED frappe désormais à nos portes...
Ecran incurvé, dalle de 55 pouces et de 4,3 mm d'épaisseur, images extraordinaires de précision et de contrastes... l'OLED frappe désormais à nos portes... — LG

Ils ne s’allumeront peut-être pas au pied de votre sapin de Noël cette année, mais nul doute que tôt ou tard, ils seront à la fête dans votre salon. Les téléviseurs OLED, qui jusqu’à présent avaient un petit coté Arlésienne, sont enfin dans les rayons. Pas de précipitation: à 8000 euros pour l’un ou l’autre modèle disponibles (au choix: le LG 55EA980V ou le Samsung KE55S9C), on ne fera peut-être pas la queue à la Fnac ou chez Darty pour repartir avec. Mais faut-il rappeler que les premiers téléviseurs plasma avaient été lancés à plus de 100 000 francs (15 000 euros)?

OLED n'est pas LED...

A ne pas confondre avec les téléviseurs LCD LED dont la dalle est illuminée par de minuscules ampoules situées généralement dans le cadre inférieur de l’écran (ou, dans le cas du LED avec « local diming », qui en tapissent l’arrière), l’OLED repose sur le principe de petites diodes électroluminescentes. Ici, pas de rétroéclairage, mais des pixels composés de trois ou quatre diodes (rouge, verte, bleue et éventuellement blanche) qui s’allument lorsqu’un champ magnétique les traverse. Conséquences? Elles sont multiples.

Des images encore jamais vues

Instantanément, l’image d’un téléviseur OLED séduit par sa beauté. Les noirs y sont d’une profondeur inégalée, avec un taux de contraste encore jamais vu. Autre atout: des couleurs plus vives et lumineuses, mais aussi des angles de vision parfaits. Sans oublier la quasi absence de rémanence (ce petit flou qui se manifeste habituellement sur des images en mouvement).

Des dalles qui se plient à nos désirs d'immersion

Particularité des deux téléviseurs OLED déjà en vente: leur dalle est incurvée. Et ce n’est sans doute pas seulement qu’une question de design. Face à elles, le spectateur a la sensation d’une immersion plus grande. Encore des avantages: les OLED consomment significativement moins d’énergie que les LCD LED… qui en consommaient déjà beaucoup moins que leurs aînés les LCD à tubes CCFL, qui en consommaient eux-mêmes moins que les plasmas. Et leur finesse détonne: moins de 5 mm. Le moment est venu de faire sa lettre au père Noël… pour 2014 ou 2015…

OLED et 4K

A l’heure où les écrans 4K (Philips, Sony, Toshiba…) et leur définition quatre fois supérieure à la Full HD (3840 x 2160) commencent à jouer des coudes dans les rayons, les nouveaux téléviseurs OLED restent encore Full HD et non UHD (pour Ultra Haute Définition). Un prototype d’écran OLED 4K 77’’ a été présenté par LG au Salon IFA de Berlin, en septembre dernier. Le prochains salon CES de Las Vegas, en janvier prochain, devrait confirmer que les téléviseurs de demain seront bien OLED et 4K.