Ventes de produits électroniques: La fin de l'hyperconsommation

CONSOMMATION Selon l’institut GfK, le bilan annuel des ventes de biens électroniques en France indique que nous sommes entrés dans une nouvelle ère...

Christophe Séfrin
— 
Des casques audio en vente à Londres le 14 janvier 2013.
Des casques audio en vente à Londres le 14 janvier 2013. — REUTERS/Chris Helgren

Morosité... ou pas. L'institut GfK présentait ce mercredi 6 février son traditionnel bilan annuel sur le marché des biens techniques en France, qui couvre les ventes de téléviseurs, produits audio vidéo, informatiques et télécom. Résultat: le secteur a souffert en perdant 6% de sa valeur en 2012, avec un chiffre d'affaires établi à 15,9 milliards d'euros.

Une nouvelle baisse, après la perte de 5% enregistrée en 2011. Certes, ce chiffre s'explique d'abord par celui -attendu- de la baisse de ventes de téléviseurs après le passage au tout numérique. Avec 6,7 millions d'écrans plats vendus l'an passé, la vache à lait de l'électronique grand public accuse une baisse de 23% de ses ventes, lesquelles impactent directement la valeur totale du marché.  De son côté, le chiffre d’affaires de la photo s’est contracté de 2%. Et en informatique, face à la bonne santé des ventes de PC, tablettes et moniteurs (9,9 millions d’unités), des secteurs souffrent comme celui des imprimantes. L'époque n’est plus à l'hyperconsommation.

Acheter moins, mais dépenser plus

Mais bonne nouvelle pour les fabricants: «Les Français sont prêts à dépenser un peu plus pour leurs achats de bien électroniques», indique le GfK. Ainsi, le prix moyens des produits a augmenté l'an passé, flambant même du côté de l'audio avec une hausse de 9% pour la hifi, de 6% pour les casques et de 5% pour les appareils audio-vidéo.

Les industriels ont flairé le bon filon: 223 nouvelles marques sont apparues dans l'univers du son en un an! Outre les casques audio, un appareil semble attiser l'appétit du consommateur: la barre de son. Il s'en est vendu 130.000 l'an passé en France (sans doute 190.000 en 2013). Ainsi, de nouveaux usages démocratisent de nouveaux appareils. L'écoute de musique sur des stations audio sans fil explose également: 170.000 ventes en 2012, un chiffre multiplié par trois d'un an. Et, selon le GfK, il faudra aussi compter avec les lecteurs multi-room en 2013 (60.000 ventes attendues). De bonnes occasions de voir le secteur rebondir.

Téléphonie: En attendant la 4G

Avec 22,9 millions de mobiles et smartphones vendus l’an passé, les Français se sont calmés sur leurs achats de terminaux mobiles: en 2011, 24,3 millions d’appareils avaient été achetés. 2013 restera stable avec 23 millions de ventes. Celles-ci pourraient néanmoins être dopées par l’arrivée de la 4G.