Le marché de la vidéo chute en France

IMAGES En 2012, les ventes vidéo en France sont en baisse de 8,7%. Seulement...

Christophe Séfrin

— 

Anne Le Ny, François Cluzet et Omar Sy dans Intouchables d'Eric Toledano.
Anne Le Ny, François Cluzet et Omar Sy dans Intouchables d'Eric Toledano. — DDP IMAGES FILMFOTOS / SIPA

Pas de drame au générique de l'année vidéo 2012 en France. Le SEVN (Syndicat de l'édition vidéo numérique) a rendu  publics ses chiffres ce lundi. Avec des recettes évaluées à 1,317 milliard d'euros, le marché de la vidéo (DVD, Blu-Ray et VOD) enregistre une baisse de 5% seulement. En volume (- 8,7%), la baisse est «contenue dans un contexte difficile», souligne Jean-Yves Mirski, Délégué Général du SEVN.

Les meilleures ventes? Respectivement: Intouchables;  Twilight -Chapitre 4, et L'âge de glace 4 pour les supports physiques. De son côté, la VOD voit caracoler Intouchables, Hollywoo et Avengers. «Les films français se portent beaucoup mieux en digital», précise pour sa part Pauline Grimaldi D'Estra, Présidente du syndicat .

200 millions de recettes pour la VOD

Le secteur de la VOD reste d'ailleurs en forte croissance, avec une progression de ses recettes de 23% (200 millions d'euros) pour 60 millions d'actes d'achats payants. «Le marché n'a pas dévissé, c'est un bon message pour 2013, année où la VOD et le Blu-Ray vont poursuivre leur progression», indique à 20 Minutes Pascal Lechevallier, consultant nouveaux médias chez What's Up. Néanmoins, et selon les premières estimations, le CA de la vidéo en France devrait encore baisser de 5 à 10%.

Pour que la voie d’eau ne se transforme pas en naufrage, le SEVN aligne certaines propositions pour dynamiser le marché. Notamment: adapter la chronologie des médias pour faire en sorte que les films qui sortiront  en salles au troisième trimestre 2013 soient disponibles en vidéo pour les fêtes et non début 2014 pour certains. D’ici là, certaines cartes auront été redistribuées, avec l’arrivée en Europe du géant de la VOD Netflix. Mais aussi celle des premiers DVD et Blu-ray UV (UltraViolet): chaque titre acheté donnera droit à une copie numérique à vie, hébergée sur le cloud et visionnable depuis tous types d’appareils.

Un disque sur cinq vendu est un Blu-ray

Les films à grand spectacle ont cartonné en Blu-ray. Avengers, Prometheus et Sherlock Holmes – Jeu d’ombres forment le podium 2012. Avec près de 11 millions de ventes l’an passé, le disque haute définition représente désormais 20% des ventes physiques. Selon le SEVN, un foyer sur quatre est désormais équipé d’un lecteur Blu-ray, les ¾ du parc étant néanmoins constitués de consoles PS3 et de Freebox Revolution qui lisent les Blu-ray.