Ecouter l'électricité pour certifier une date et une heure

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Ecouter l'électricité pour certifier date et heureLes témoignages audio sont très souvent utilisés lors des procès, pour confronter un coupable ou innocenter quelqu’un. Pourtant, assurer la véracité du témoignage, et sa date précise, s’avère très ardue. De nombreux enregistrements audios ont ainsi pu être trafiqués pour favoriser l’une ou l’autre des parties…

Heureusement, la technologie permet encore aujourd’hui de s’assurer de la véracité d’un témoignage audio ou, au contraire, de prouver qu’il a été édité après, et donc qu’il s’agit d’un faux. Pour ce faire, la police de Londres enregistre sans interruption depuis sept ans les fréquences principales émises par la distribution d’électricité, rien de plus qu’un bourdonnement presque inaudible qui agit une empreinte sonore unique impossible à falsifier.

Ainsi grâce à ce bourdonnement, pour peu que l’enregistrement ait été réalisé à proximité d’un lieu de grande distribution électrique, en écoutant ces fréquences, les scientifiques comparent celui-ci à leur base de données et s’ils trouvent une correspondance, ils peuvent ainsi dater la piste sonore. Un enregistrement trafiqué, lui, ne trouvera aucune relation dans la base ou plusieurs, preuve que le message aura été reconstitué.

Même si une telle technique semble tout droit sortie des Experts, l’ »Analyse de Fréquences du Réseau Electrique » s’avère extrêmement fiable et pourtant totalement inutile si l’enregistrement a eu lieu loin de toute source d’électricité…

[theverge]