Les mobiles seraient moins toxiques qu'avant

HIGH TECH C'est ce qu'indique une étude américaine publiée mercredi...

A.G.

— 

Une femme utilise son smartphone au restaurant.
Une femme utilise son smartphone au restaurant. — OJO Images / Rex Features

Bonne nouvelle pour les accros aux smartphones. Selon une étude américaine publiée sur le site HealthyStuff.org, les fabricants de téléphones portables utilisent moins de substances toxiques qu’avant pour concevoir leurs appareils, se pliant de plus en plus aux règlementations sanitaires.

Pas moins de 36 modèles présents sur le marché depuis cinq ans ont été étudiés à la loupe. Parmi eux, l’iPhone 5, commercialisé il y a quelques semaines à peine, sans oublier son grand rival le Samsung Galaxy SIII. D’après vous, lequel des deux est le moins toxique? La pomme gagne le match face au Sud-Coréen, répond l’Ecology Center basé dans le Michigan, qui a travaillé sur cette question. Le Samsung Galaxy S III arrive à la 9e position des téléphones les moins toxiques tandis que l’iPhone 5 se place au cinquième rang du classement. Tout en haut se retrouvent le Motorola Citrus et l’iPhone 4S. Quant au plus toxique des 36 modèles de mobiles présents sur le marché, c’est l’iPhone 2G, lancé en 2007.

«Chaque téléphone testé contient au moins un de ces produits toxiques dangereux: plomb, brome, chlore, mercure et cadmium», affirme l’Ecology Center. «Même les téléphones les moins toxiques mis en avant dans notre étude contiennent ces produits», qui peuvent avoir des conséquences sur notre santé. De quoi continuer à préoccuper les consommateurs.