Les filles d'A-tika font leur show sur France Ô

— 

Hip-hop, break dance, new style… Les talents urbains dominent et s'affrontent à Dance Street chaque vendredi, sur France Ô. Ce vendredi soir, le groupe grenoblois A-tika se mesurera à deux autres équipes de danseurs amateurs. « L'expérience est inédite et très intéressante, confie Ratiba Biji, chorégraphe de cette compagnie 100 % féminine. Le nom de notre groupe fait référence aux femmes libres, émancipées. Nous sommes six danseuses hip-hop, semi-professionnelles, habituées aux concours. » Les performances d'A-tika seront testées lors de différentes épreuves éliminatoires et évaluées par un jury de professionnels « tout à fait abordable », selon la jeune chorégraphe. « Les spécialistes sont très accessibles et nous conseillent, c'est très instructif », conclut Ratiba. S'il en ressort vainqueur, son groupe se verra confronté à toutes les équipes gagnantes lors de la finale le 21 juin.Jessica Riber