L'ESF garde ses marques

— 

C'est, pour le directeur de l'Ecole de ski français (ESF), Jean-Marc Simon, un point final qui est donné à cinq ans de procédure. Par un jugement du 31 janvier qui vient d'être signifié, « la cour d'appel de Grenoble reconnaît, dit-il, à l'ESF le droit définitif d'utiliser ses marques déposées il y a plus de 40 ans : tout ce qui, du « Flocon » au « Chamois », balise la progression de l'apprentissage du ski selon nos méthodes. »
La « jeune » Ecole de ski internationale (ISF), créée en 1976 avait, quant à elle saisi les tribunaux pour concurrence déloyale, estimant, selon son directeur Philippe Camus que son aînée, privée elle aussi, « jouait l'ambiguïté » en se faisant passer pour une institution officielle. « Le tribunal a d'ailleurs reconnu que l'appellation « tests officiels » prêtait à confusion et devait être supprimée », note-t-il. Le directeur de l'ISF (1 900 moniteurs contre 17 000 à l'ESF), n'exclut pas un recours en cassation. C. F.