C'est parti pour l'épidémie de grippe

Véronique Vigne-Lepage

— 

Certains cas peuvent conduire à une hospitalisation mais ils sont encore rares.
Certains cas peuvent conduire à une hospitalisation mais ils sont encore rares. — F. ROUX / PLEINS TITRES / 20 MINUTES

Pas de chance : en matière de grippe, « Rhône-Alpes fait partie des régions ayant les taux d'incidence les plus élevés », note la Cellule de l'Institut de veille sanitaire en région (Cire).

Deux fois de suite...…
Entre le 16 janvier et le 12 février, le nombre des consultations pour cette raison est passé, dans la région, de 82 pour 100 000 habitants à… 395. « Cette année, l'épidémie est un peu plus tardive, note Olivier Catelinois, responsable de la Cire, et c'est principalement le virus AH3N2 qui circule. Mais comme il y a aussi des cas de H1N1, une personne non vaccinée peut prendre la grippe plusieurs fois ». Au CHU de Grenoble, « nous avons eu les premières hospitalisations la semaine dernière, une dizaine au total », assure le Pr Jean-Paul Stahl, responsable de la clinique d'infectiologie. Aucun de ces malades n'a de symptômes graves, mais soit ils sont fragiles, soit ils ne peuvent rester seuls chez eux soit encore leur médecin a souhaité un avis complémentaire. Car ce sont les généralistes qui traitent la majorité des cas de grippe. Et ils sont nombreux, assure la secrétaire d'un cabinet médical à Meylan, « notamment chez les enfants ». Le Dr Burel, qui effectue un remplacement dans un cabinet de Montbonnot observe, lui, que « cela concerne tous les âges ». Quant au DrEvelyne Sibille, elle assure que « la grippe n'est pas encore à la Villeneuve », où est son cabinet. « Ce n'est même pas sûr pour la semaine prochaine : le redoux ne plaît pas au virus ! »

Fièvre brutale et courbatures

Les symptômes de la grippe – voire du syndrome grippal – sont : une fièvre supérieure à 39 °C survenue brutalement, des douleurs musculaires et des signes respiratoires.Le médecin généraliste peut pratiquer des prélèvements naso-pharyngés pour confirmer le diagnostic, mais cela n'influe pas sur le traitement.