Il s'agit d'un double homicide

— 

Les corps ont été retrouvés dans le lac.
Les corps ont été retrouvés dans le lac. — David Monniaux / Creative Commons

L'autopsie menée hier après-midi a levé les derniers doutes. La piste criminelle est désormais la seule suivie par le parquet au sujet des deux corps retrouvés gelés, mardi midi, à l'intérieur d'un véhicule immergé dans le lac artificiel du Sautet, sur la commune d'Ambel, en Isère. « La thèse de l'accident est exclue, c'est bien un double homicide », a précisé hier Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble, sans donner davantage de précision sur les causes de la mort. « L'endroit où les corps ont été découverts, l'un dans le coffre de la voiture et l'autre sur la banquette arrière, indique qu'on est en présence d'un crime. »
Selon le procureur de la République, les deux cadavres « sont très probablement ceux des deux personnes disparues à Gap le 13 décembre dernier. Tout concorde, on n'attend plus que leur identification par la famille. » Les disparus, Amar Zidi, 33 ans, et Najoua Nemri, 28 ans, deux amis d'enfance, avaient été aperçus pour la dernière fois le mardi 13 décembre à bord d'une Renault Clio grise immatriculée dans les Bouches-du-Rhône.
Une information judiciaire devrait être ouverte dans les prochains jours pour homicides volontaires.M. P.