22 interpellations liées à l'alcool sur l'année 2011

— 

Mesure phare de la ville l'été dernier, l'arrêté municipal interdisant la consommation et la vente d'alcool dans le centre-ville en soirée, du 6 juin au 15 octobre, « a rempli ses objectifs, à savoir sensibiliser plutôt que réprimer », selon Jérôme Safar. Le 1er adjoint à sécurité et à la prévention a détaillé les 22 interpellations directement liées à l'alcool en 2011 : « 14 personnes ont été interpellées pour ivresse publique manifeste (IPM), six ont été verbalisées et deux procédures ont concerné un établissement qui ne respectait pas l'arrêté. Enfin, 25 rappels à la loi ont été effectués. » La ville de Grenoble finance par ailleurs à hauteur de 6 000 € par an un dispositif d'astreinte d'un médecin de SOS Médecins. En cas d'IPM, celui-ci peut venir directement à l'Hôtel de police pour examiner la personne interpellée, évitant ainsi un passage au CHU.M.P.