Gardenia, fleur du mâle à la MC2

Florence Roux

— 

Avec Gardenia, la comédienne transsexuelle Vanessa Van Durme réalise son rêve.
Avec Gardenia, la comédienne transsexuelle Vanessa Van Durme réalise son rêve. — Luk Monsaert

Le rêve de Vanessa van Durme aurait-il dépassé ses espérances ? En 2000, bouleversée par le film Yo Soy Así sur la fermeture d'un cabaret pour travestis, la comédienne belge transsexuelle s'était promis de faire quelque chose. Une revue ? Pas forcément. Elle réunit quelques années plus tard six amis de son univers, tous âgés, et demande au chorégraphe Alain Platel et au metteur en scène Frank Van Laecke de leur imaginer un spectacle. Ils s'inspirent de cette histoire et de la vie de ces travestis. Les deux réalisateurs leur associent sur scène une actrice, une « vraie femme », et un jeune danseur russe. Ainsi naît Gardenia, présenté jeudi et vendredi à la MC2 après avoir été joué plus de 200 fois depuis sa création en 2010.

Aznavour et Mahler
Et pour cause : né d'une certaine marginalité, Gardenia parle magnifiquement de sujets aussi universels que l'identité ou le temps qui passe, en déjouant les clichés. Spectacle transgenre, il allie ainsi music-hall, danse contemporaine, comédie et chant. Aznavour et Dalida se frottent à Schubert ou Mahler, avec l'aide du compositeur Steven Prengels. Et si les maquillages appuyés évoquent la scène travestie, c'est pour mieux faire résonner la solitude d'artistes âgés qui font leur dernier show, qui tombent la veste grise pour une robe pailletée. Alain Platel a raison : « Les gens veulent parfois tout simplement assister à un spectacle consacré à la beauté de l'être humain ».

« Yo Soy Así » : un documentaire

Réalisé en 1999 par Sonia Herman Dolz, Yo Soy Así est un émouvant documentaire qui raconte les derniers jours du cabaret La Bodega Bohemia, où chantaient des travestis. La caméra suit au jour le jour les vieux artistes. Il a souvent été présenté en parallèle avec le spectacle Gardenia qu'il a inspiré, mais pas à Grenoble… Dommage.