Le futur pôle d'échangesse dévoile

Benoit Pavan

— 

Le coût total des travaux du pôle est estimé à 36 millions d'euros (ici le parvis de la future gare)
Le coût total des travaux du pôle est estimé à 36 millions d'euros (ici le parvis de la future gare) — Gare et connexion

On en sait aujourd'hui davantage sur la future gare de Grenoble. Le projet de réaménagement du bâtiment a été dévoilé en détail aux usagers et aux associations vendredi. Une première étape de la concertation qui se tiendra jusqu'à l'été. Suivra alors une enquête publique qui s'achèvera en juin 2013.
Les travaux débuteront en 2014 et prendront fin en 2016, la livraison du projet étant espérée pour l'horizon 2017.
Le parvis principal de la gare, occupé notamment par un parking, les taxis, et un dépose-minute, deviendra entièrement piéton. Une passerelle aérienne reliant l'entrée de la gare au quartier d'Europole sera créée au nord du pôle. Elle sera connectée à deux silos à vélos et à une aire dédiée à l'offre d'autopartage.

La gare routière actuelle sera détruite
Le bâtiment principal sera quant à lui entièrement modernisé et sa surface commerciale repensée. Un autre hall de gare - éco-compatible - sera par ailleurs bâti sur la place Robert-Schumann. C'est ce dernier qui accueillera les voyageurs acheminés en voiture.
Les locaux de l'actuelle gare routière seront de leur côté détruits et celle-ci sera rapprochée de la gare centrale.
Enfin, les passages souterrains seront réhabilités : le souterrain sud sera prolongé et équipé de rampes pour faciliter son accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Le souterrain central sera de son côté rendu accessible directement par le hall via un escalator.

Une place privilégiée pour le vélo

2 000 places de stationnement pour vélos inspirées des « silos à vélo » d'Amsterdam, seront aménagées. Sur le parvis central, à proximité de la gare routière, mais aussi côté ouest, place Schumann. Objectif : « articuler les différentes offres de transport entre elles », selon Sophie Boissard, directrice de Gare et connexion, le maître d'œuvre.