Un whisky bio se prépare au Domaine des Hautes Glaces

Paul Turenne

— 

Le whisky est encore en maturation.
Le whisky est encore en maturation. — DR

A 900 mètres d'altitude sur la commune de Saint-Jean-d'Hérans dans le Trièves, Frédéric Revol et Jérémy Bricka gèrent une ferme pas comme les autres. Ces deux ingénieurs, fous de whisky, tiennent sur les pentes de l'Obiou une ferme-distillerie : le domaine des Hautes Glaces. « L'idée de créer mon propre whisky, depuis la récolte de l'orge jusqu'à la mise en bouteille, a maturé lentement avant que je ne me lance avec Jérémy que j'avais connu en prépa à Champollion » explique Frédéric Revol, agronome de formation.

Démarche biologique
Un projet longuement mûri grâce à de multiples rencontres auprès de professionnels en France et à l'étranger qui a abouti, en mars de cette année, avec la première distillation. « Nous nous sommes associés à deux producteurs de céréales bio », précise Jérémy, pour qui il s'agit d'une démarche globale. Le duo a d'ailleurs travaillé sur la consommation d'eau et d'énergie, les alambics étant chauffés au feu de bois.
S'il est encore trop tôt, pour déguster la première cuvée qui vieillit en fût de chêne, le Domaine commercialise déjà une cuvée baptisée L10. Un whisky en devenir, encore en maturation, intéressant pour découvrir le goût originel. « Cette cuvée présente un nez très floral avec des fleurs blanches, de tilleul et un peu de thé. En bouche, cela devient plus pâtissier avec des saveurs d'amandes amères et un goût assez subtil sur fond d'orge », précise Jérémy, déjà prêt pour la moisson 2011.

Cuvée illimitée

Disponible uniquement sur place ou via Internet, la cuvée Principium donne droit à un tirage de 70 cl de la cuvée originelle du Domaine des Hautes Glaces dans 5, 10, 30 ans ou plus, pour 68 € la bouteille.Infos : www.hautesglaces.com