GRENOBLE - Perquisitions à la PJ de Grenoble

— 

Les locaux de la police judiciaire de Lyon et de son antenne grenobloise ont été perquisitionnés hier matin, dans le cadre de l'enquête pour corruption visant Michel Neyret, n° 2 de la PJ lyonnaise. À Grenoble, les policiers de l'IGS auraient emporté un ordinateur en quittant les lieux, vers 14 h. Mis en examen mardi, Christophe Gavat, chef de la PJ de Grenoble, et son adjoint, le commandant Gilles Guillotin, ont été suspendus de leurs fonctions. Le premier nommé sera remplacé par Joëlle Conte, 44 ans, actuellement en poste à Paris.