Trois co-organisateurs à Grenoble

— 

C'est une spécificité locale : les élections primaires du Parti socialiste relèvent à Grenoble de trois partis co-organisateurs. En effet, alors que dans le reste de la France, le Parti socialiste et le Parti Radical de Gauche se partagent la logistique de ce scrutin, dans la capitale des Alpes, se joint à eux Go Citoyenneté. « Bien que ne présentant pas de candidat, ce parti, membre de la majorité municipale a souhaité s'associer à l'organisation de ces élections », explique David Bousquet, coordonnateur de la campagne, qui présentait hier aux côtés de Michel Destot les modalités du scrutin.

Dix-neuf bureaux de vote
Depuis le mois de mai dernier, un comité départemental des primaires se charge de la logistique de ces élections. « Tous les présidents de bureau et les assesseurs sont trouvés et le matériel de vote est en place. Sur les 32 lieux traditionnellement utilisés pour les élections républicaines, nous en avons retenu 19 dans toute la ville. 70 à 80 % des votants pourront ainsi se rendre dans leur bureau habituel. Les autres trouveront sur place ou sur internet l'adresse où ils devront se rendre. Nous avons distribué cette fin de semaine 90 000 tracts explicatifs dans toutes les boîtes aux lettres », note David Bousquet qui se refuse à donner le coût des primaires à l'échelon local, rappelant que les « 1 € ou plus » apportés par les votants pour contribuer à l'organisation des élections seront déposés dès lundi par les présidents de bureau à la Banque postale.C. F.