Des pâtes, oui, mais dans une Pastas Party !

Paul Turenne

— 

Les soirées sont organisées une fois par mois le dimanche dans des restaurants différents.
Les soirées sont organisées une fois par mois le dimanche dans des restaurants différents. — www.focale.info thomas hazebrouck

Quoi de plus déprimant qu'un dimanche soir seul chez soi devant son ordinateur ou sa télévision ? Pour lutter contre ce spleen dominical particulièrement développé chez les célibataires, Héloïse Dion, ancienne journaliste, a eu l'idée de lancer le concept de Pastas Party, il y a quatre ans. Avec un principe simple : rassembler plusieurs célibataires autour d'un bon plat de pâtes.

Convivialité
A l'origine uniquement en région parisienne, les fameuses soirées pâtes ont, depuis, essaimé dans une vingtaine de villes en France, dont Grenoble. « J'ai découvert les soirées Pastas Party lors de leur lancement à Grenoble en juin 2010, précise Thomas, 29 ans, séduit par le concept. J'ai ainsi pu rencontrer plusieurs personnes sympathiques, dont certaines sont devenues de bons amis. »
Pour y participer, rien de plus simple : il suffit de s'inscrire en ligne en indiquant son âge, son métier et son sexe. Les participants sont ensuite prévenus au dernier moment de l'adresse du restaurant où se déroule le repas. Une façon d'éviter que de petits malins ne s'invitent à table.
Et si l'inscription implique théoriquement d'être célibataire, la recherche de l'âme sœur n'est pas nécessairement une priorité. « On peut très bien y aller pour passer un moment convivial sans forcément vouloir rencontrer quelqu'un à tout prix. Mais si ça arrive, tant mieux ! »

Une organisation bien rodée

Lors de chaque Pastas Party, les participants sont répartis en plusieurs tables selon leur âge et en respectant la parité. Au tout début du repas, un référent volontaire, sorte de «chef de table» ayant déjà participé à deux ou trois soirées, se charge de l'animation, avant de s'éclipser une fois l'ambiance bien réchauffée.