Tracer des pistes pour la sécurité

Véronique Vigne-Lepage

— 

80 prévisionnistes européens du risque avalanche sont également présents à Minatec.
80 prévisionnistes européens du risque avalanche sont également présents à Minatec. — A. PRUDOR / ANENA

«Sous la pelle apparaît un bout d'étoffe grise. « C'est son bonnet ! ». Nous dégageons la tête de Serge. Il est inconscient… ». Ce témoignage de Grenoblois pris dans une avalanche aux Aiguillettes de Vaujany est l'un des « cas d'école » utilisé par l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena) pour faire comprendre les risques de la montagne.
Installée à Grenoble, cette structure, qui regroupe l'Etat, des élus et professionnels, mais aussi de simples alpinistes, a été créée à la suite d'une coulée dramatique sur Val d'Isère, l'hiver 1969-1970. « Nous formons notamment tous les pisteurs secouristes de France au déclenchement préventif des avalanches et les maîtres-chiens aux secours », explique Dominique Létang, directeur.

Préserver le plaisir
Pour célébrer ses 40 ans, l'Anena organise à Minatec jusqu'à samedi, des rencontres avec tous les acteurs de la montagne. Objectif : renforcer la sécurité tout en préservant le plaisir dans ce terrain sauvage. « Nous discutons des atouts respectifs des digues, râteliers et autres filets, commente le directeur, de l'amélioration de la signalétique, ou encore de la délimitation de zones sécurisées. Nous tentons aussi de responsabiliser les animateurs de forums et sites : des internautes racontent qu'ils viennent de faire une combe extra, sans rappeler que, depuis, les conditions ont pu changer radicalement ! ». L'heure est à la mobilisation générale !

Portes ouvertes

Samedi, à Minatec, les Grenoblois sont invités à s'amuser tout en s'informant : quiz, concours de recherche avec un détecteur, expo photos et de matériel, démonstrations scientifiques et d'équipes cynophiles, initiations aux premiers secours… Des forfaits et des séjours complets sont à gagner. Plus d'infos : www.anena.org