La lutte des usagers reprend

Chantal Féminier

— 

L'Adut évoquera le 19 septembre à Paris les retards du Grenoble-Lyon.
L'Adut évoquera le 19 septembre à Paris les retards du Grenoble-Lyon. — F.ROUX / PLEINS TITRES / 20 minutes

Les habitués du TER, eux aussi, font leur rentrée : l'Adut (Association dauphinoise des usagers du train) a ainsi rappelé les préoccupations qu'un été relativement calme n'a pas réussi à effacer. « Notre premier souci porte sur le projet de service 2012 que la SNCF et RFF tardent à livrer au conseil régional, affirme Patrice Belvègue. Il risque d'apporter plusieurs réductions de desserte, le matin, le soir, le week-end. » Le second concerne les retards qui pénalisent toujours la ligne Grenoble-Lyon (lire ci-contre).
Au conseil régional, Bernadette Laclais, recevra « les dernières propositions de la SNCF lors d'un comité stratégique mercredi prochain. » Mais la vice-présidente PS chargée des transports se dit elle aussi « inquiète sur la capacité de la SNCF et de RFF à répondre à notre cahier des charges », Le projet de service 2012 sera néanmoins présenté en octobre en commission permanente. Avant cela, le 15 septembre, un comité régional des partenaires réunira à la région, la SNCF, RFF, les associations, les présidents de comité de ligne… « C'est bien, admet le conseiller régional EELV Pierre Mériaux, membre de la commission transports, mais on déplore qu'il ne se soit pas réuni avant. Comme ses collègues verts, ce Grenoblois « maintiendra une forte pression sur le dossier TER, pour lequel la région investit de plus en plus, avec une qualité de service qui ne cesse de baisser. »