GRENOBLE - Eve rouvre ses portes, a minima

— 

L'Espace de vie étudiante (Eve), qui a rouvert son café lundi, accueillera bientôt les associations étudiantes pour des conseils ou du prêt de matériel. « Mais nous ne pouvons plus les aider à organiser des événements, affirme Olivier Royer, directeur. En juillet, l'université Pierre-Mendès-France nous a annoncé une prolongation de seulement six mois de notre délégation de service public (qui s'achève aujourd'hui), en maintenant le même budget qu'avant. Il nous manquait déjà 50 000 € avant pour assurer tous les services. Aujourd'hui, ce n'est plus possible ». L'association qui a recueilli 3 000 signatures de soutien, a du supprimer deux postes de chargée de communication et de régisseur technique. F. R.