Quand la science devient un jeu d'enfant

Benoit Pavan

— 

Pour animer la réplique miniature de la mare située dans leur collège et éclairer le visiteur sur l'identité des 18 espèces qui y vivent, ils ont inséré eux-mêmes un système de dynamo commandé par un interrupteur.

50 projets à découvrir
Comme 400 autres jeunes scientifiques en herbe réunis jusqu'à ce soir 16 h 30 sur le campus de Saint-Martin-d'Hères, Dorian, Nicolas et leurs camarades de 6e du collège Louis-Mauberret, à La Mure, participent à « Exposciences Isère ». Objectif : présenter « Qui vit dans la mare ? », un projet sur lequel ils ont travaillé tout au long de l'année.
« J'ai souhaité que les élèves suivent le peuplement de cette mare dans un cadre purement pédagogique. “Exposciences” est venu se greffer par la suite », détaille Robin, leur professeur de SVT. « Fusées à différentes propulsions », « Chimie dans la cuisine »… les thèmes des ateliers, une cinquantaine au total, sont nombreux et variés. Ils permettent aux 21 établissements scolaires, mais aussi aux 15 associations et centres de loisirs du département inscrits de croiser leurs expériences. « C'est incroyable de constater que certains enfants ont acquis des connaissances que nous n'avons abordées que bien plus tard ! », s'étonne Nathan, élève en 1re S au Lycée Loiselet de Bourgoin-Jallieu.
« Le but est de prouver que tout le monde est capable de s'approprier la science », conclut Alexandre Foray, du Centre de Culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) de Grenoble, qui coordonne l'événement.

Quid ?

Déclinaison d'une manifestation canadienne importée en France en 1985, Exposciences est coordonné en Rhône-Alpes par les neuf centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) de la région. Infos : www.ccsti-grenoble.org