Timothée prêt à manger du dénivelé

Paul Turenne
— 
Timothée court ou pratique le VTT dix à quinze heures par semaine pour être prêt le jour J.
Timothée court ou pratique le VTT dix à quinze heures par semaine pour être prêt le jour J. — Anne Bailly

Si, pour se détendre, certains vont faire les boutiques en ville ou se promener à la Bastille, Timothée Nalet, tout juste diplômé, préfère courir en montagne… et se lancer des défis. « Cela fait trois ans que je fais du trail [course en pleine nature] dans des compétitions officielles, explique Timothée. Mais j'avais envie de courir plus longtemps et sur un parcours inédit, d'où cette idée d'établir un chrono de référence de Saint-Nizier à Grenoble sur les chemins balisés Grandes Traversée du Vercors. »
Soit, excusez du peu, un parcours de 350 kilomètres, cumulant près de 14 000 m de dénivelé. Le tout divisé en sept étapes. « Pour le grand public ce n'est pas forcément parlant, mais cela représente plus d'un marathon par jour », souligne-t-il.

Fidèles soutiens
Pour réussir, Timothée mise déjà sur son expérience. L'année dernière, il est ainsi arrivé 98e sur environ 1 800 coureurs ayant pris le départ de la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix). Un classement plus qu'honorable pour sa première participation à une course de 100 kilomètres.
Il sait qu'il peut aussi compter sur de fidèles soutiens : « Ma copine et Alexis Fromaget, un très bon ami, m'accompagneront tout au long de la semaine et l'association des professionnels des Grandes Traversées du Vercors s'occupera de l'hébergement et de la restauration. » Arrivée prévue le 21 mai sur le parvis de Grenoble Ecole de Management.

Un coureur suivi à la trace

Pour tout savoir sur la préparation de la course, et échanger avec Timothée Nalet sur ses impressions, un blog a été mis en ligne. Lors de la réalisation du défi, celui-ci sera alimenté chaque soir avec des photos et du texte. Un site spécialisé suivra également la course.En savoir plus : http://peignee-verticale.blogspot.com