La Villeneuve se dévoile

Benoit Pavan

— 

Dans les cartons depuis 2008, il avait été dévoilé dans ses grandes lignes en octobre dernier, au sortir d'un été agité pour les habitants du quartier. Lundi, le renouvellement urbain de La Villeneuve, censé démarrer en 2012, ainsi que le plan d'actions sociales qui doit l'accompagner, a été présenté en détail et approuvé par le conseil municipal. Une étape symbolique qui permet de clôturer la phase de gestation du projet. Mais aussi de voir se dessiner d'une manière plus nette le visage qu'affichera le quartier dès lors que l'ensemble des travaux de réhabilitation sera achevé.

Rompre avec « l'effet muraille »
On savait déjà que la démolition de l'aile nord du 50 galerie de l'Arlequin, bien que décriée par les élus écologistes, constituait l'une des transformations majeures décidées par la municipalité afin d'ouvrir le quartier et son parc sur le reste la ville. On connaît désormais le nombre de logements, 68, et donc de familles, concernés par cette destruction qui débutera au « second semestre 2012 », après la fin du relogement des habitants.
Cette première phase de réhabilitation en préfigurera deux autres amorcées dans la foulée : la démolition de l'extrémité du 130 galerie de l'Arlequin, puis dès 2014, la restructuration (façades, partition, etc.) du 30, du 40, et des ailes restantes du 50 galerie de l'Arlequin. Autre chantier d'envergure : celui de l'aménagement des entrées du quartier, pour l'heure limitées par la présence de parkings silos. La destruction de trois d'entre eux (3,4 et 5) et la construction d'un nouvel espace de stationnement en lieu et place du parking silo 5 permettront notamment la création d'une crique centrale qui aura pour but de multiplier les accès vers le centre-ville. Quant au système de collecte des déchets, vieux de 40 ans, il sera détruit entre 2015 et 2016 et remplacé par un nouveau comprenant des conteneurs enterrés. Coût estimé : 6,7 millions d'euros.
Enfin, le volet social du projet prévoit, entre autres, le renforcement des équipes de correspondants de nuit.

Un nouveau centre sportif

Un nouvel équipement sportif sera construit à l'angle de la rue des Peupliers et de l'avenue La Bruyère pour remplacer le gymnase La Piste, détruit lors d'un incendie en 2009. Coût estimé : 4,7 millions d'euros. De son côté, le gymnase de la Rampe, situé près du parking silo 1, sera réhabilité.