Petits conseils mijotés aux Restos du cœur

Benoit Pavan

— 

Laurent Frémont, chef à Grenoble.
Laurent Frémont, chef à Grenoble. — DR

Les amateurs de petites combines culinaires vous le diront volontiers : il suffit parfois de trois fois rien pour sublimer un simple plat de pâtes ou une salade de riz. C'est sur la base de ce principe que Laurent Frémont, chef grenoblois spécialisé dans la cuisine à domicile depuis cinq ans, a accepté d'animer ce mercredi après-midi à Montalieu-Vercieu, dans le nord-Isère, un atelier de trois heures pour cinq bénéficiaires des Restos du cœur de la commune de Morestel.

S'éloigner de la « malbouffe »
Exit donc les tartares de saumon et autres petits plats préparés à l'aide de denrées hors de prix. Place à un menu élaboré à partir d'aliments que les bénéficiaires utilisent au quotidien. « Des produits de première nécessité que les petites recettes sélectionnées par le chef s'attacheront à transformer en un mets savoureux et bien présenté », explique Madeleine Genot, la responsable de l'association. « L'objectif, c'est aussi de faire réaliser à ces personnes démunies qu'avec des produits peu chers, on peut cuisiner des plats sains. Et qu'elles ne doivent plus se contenter de la malbouffe », ajoute Laurent Frémont.
L'initiative, pilotée par deux étudiantes lyonnaises dans le cadre de leurs études en école de commerce, a immédiatement suscité l'engouement des bénévoles des Restos du cœur. « Nous avons sauté sur l'occasion car faire venir un chef, c'est en quelque sorte faire sortir de l'ordinaire des personnes qui sont perpétuellement dévalorisées », conclut Madeleine Genot.

menu chic et cheap

Suprême de volaille et sa ratatouille minute, écrasé de pommes de terre et son coulis de poivrons, feuilles de briques croustillantes à l'ananas. Les recettes seront décortiquées avec les participants, puis affichées pour un usage quotidien.