Silence assourdissant sur la piste de danse

Benoit Pavan

— 

la « Silent disco » jouit d'un succès retentissant en Angleterre.
la « Silent disco » jouit d'un succès retentissant en Angleterre. — Silent Arena

Imaginez une discothèque géante où le silence aurait remplacé la traditionnelle pluie de décibels qui crispe nos oreilles chaque samedi soir. Une boîte de nuit où l'accro du dancefloor serait invité à se déhancher et profiter des beats de plusieurs DJ via un casque audio sans fil vissé sur ses cheveux gominés. Aussi improbable puisse-t-il paraître, le concept existe bel et bien et cartonne outre-manche, où il est célèbre sous le nom de « silent disco ». La discothèque silencieuse, en français.

Rendez-vous le 2 juillet
Encore peu connue en France, où son implantation date de « moins d'un an », cette boîte de nuit d'un genre nouveau serait pourtant sur le point de débarquer à Grenoble cet été. La ville envisagerait d'organiser en effet le 2 juillet prochain à la Caserne de Bonne dans le cadre du Cabaret Frappé « la plus grande silent disco jamais organisée en France », confirme Bruno Ranc, responsable de Silent Arena, société d'origine britannique spécialisée dans la fourniture de casques audio pour ce genre d'événements. Concrètement, chaque participant se voit remettre un casque audio qui lui permet d'écouter, au choix, la performance de plusieurs DJ au cours de la même soirée « en passant de l'un à l'autre », précise Bruno Ranc. « Avec un casque sur les oreilles, chacun va danser dans son propre monde, déplore Raphaël, 26 ans. L'écoute de la musique et la sensation physique vont également être complètement différentes, mais c'est surtout la communion entre les gens qui va en prendre un sacré coup ».

10 000 casques déjà réservés

Selon Bruno Ranc, 10 000 casques audio auraient déjà été réservés par la municipalité en prévision de l'événement, qui devrait s'intituler « Silence, on danse ». Spécialement conçus avec deux canaux de réception, ils permettent la diffusion de deux musiques différentes simultanément.