Elle mitonne son « Top Chef » à elle

— 

A l'approche de la finale, le stress commence à monter. Pour Justine Paret, 18 ans, élève en première pro au lycée hôtelier du Clos d'Or, ce concours « Les délices à la Fourme d'Ambert », c'est un peu son « Top Chef » à elle, toutes proportions gardées. « Ce sera mon premier concours culinaire, précise la jeune cuisinière en herbe, mais je me suis entraînée une dizaine de fois, en TP ou chez moi. » Demain matin, à Chamalières (63), elle aura 3 heures et demie, comme les huit autres finalistes, pour préparer et présenter au jury sa trilogie de tapas et sa pintade fermière, toutes à base de Fourme d'Ambert. Un produit qu'elle avoue « ne pas avoir l'habitude de travailler. » Qu'importe, Justine Paret fourmille d'idées, comme le note son professeur de cuisine, Pierre Nicolaï : « Nous l'avons aidée à finaliser les recettes mais la base vient d'elle. Nous l'avons choisie car elle possède les qualités nécessaires. » A elle de jouer !M. P.