Grogne chez STMicroelectronics

— 

Les salariés de STMicroelectronics entendent toucher leur part du chiffre record réalisé en 2010 par leur groupe, un des leaders mondiaux de la conception de semi-conducteurs, présents sur plusieurs sites en Isère. Ils étaient « une centaine », selon les syndicats, à manifester hier matin devant l'entrée du site de Crolles.
Objectif : obtenir une augmentation de salaire de 100 € par personne ainsi qu'une revalorisation de la prime d'intéressement au bénéfice et des primes d'équipes liées à la pénibilité.
« STMicroelectronics a réalisé un bénéfice de 830 millions de dollars en 2010, mais la direction, qui reste muette à nos revendications, a prévu une augmentation des salaires de seulement 3,2 % », explique Marie-Laure Cordini, déléguée syndicale CGT.
La direction a, pour sa part, simplement précisé que « les négociations annuelles, qui visent à entériner la politique salariale de l'entreprise avec l'accord des partenaires syndicaux, se sont achevées le 8 mars dernier ».
Benoit Pavan