Un train de mesures qualité

Chantal Féminier

— 

L'Adut a déjà des idées d'investissements qualité sur la ligne Grenoble-Lyon.
L'Adut a déjà des idées d'investissements qualité sur la ligne Grenoble-Lyon. — M. Pavard / Pleins Titres

L a région Rhône-Alpes a annoncé vendredi qu'elle entendait investir les pénalités de retard 2010 versées par la SNCF (au moins trois millions d'euros) dans un plan qualité TER. « Ce plan sera présenté en commun fin mars », a indiqué le président Jean-Jack Queyranne. Alors que la ligne Grenoble-Lyon a particulièrement souffert de ces retards, Patrice Belvègue, président de l'Association dauphinoise des usagers du transport (Adut), a d'ores et déjà des suggestions pour cet investissement : « RFF avait prévu de moderniser le croisement de Saint-André-le-Gaz, sans pouvoir financer ces travaux de plus d'un million d'euros, explique-t-il. Voilà qui permettrait d'améliorer sensiblement la fluidité du trafic, de même que la création d'un troisième quai pour les trains en panne à Saint-Quentin-Fallavier. »

Bonus-malus
La région a par ailleurs reçu le rapport de la SNCF en réponse à son « coup de gueule » du 6 janvier dernier. « La direction régionale doit faire très vite des annonces en matière de régulation de service », a précisé le président Queyranne qui compte exiger de sa part une obligation de résultat et non plus de moyens, avec une dotation annuelle calculée sur la base d'un prix au kilomètre, assorti d'un bonus-malus.

Mea culpa

La Direction régionale de la SNCF devrait annoncer ce lundi 10 mesures internes visant à réduire les dysfonctionnements des lignes TER.