La guerre des loueurs se joue sur internet

Véronique Vigne-Lepage

— 

Conseil, confort… Certains clients sont prêts à payer pour du haut de gamme.
Conseil, confort… Certains clients sont prêts à payer pour du haut de gamme. — F.Oddoux

Faire la queue pour louer des skis… Les vacanciers en ont soupé. C'est pourquoi de plus en plus de loueurs proposent la réservation par Internet. « Ça fait partie d'une évolution générale, lance Cyril Weber, dirigeant de Cyril Sport au centre commercial les Bergers, à L'Alpe-d'Huez. Nous passons depuis 10 ans par Skimium.com, mais ce marché a vraiment explosé depuis cinq ans ». Dans ce seul centre commercial, les enseignes Sport 2000, Alpiski, Intersport, Skiset, Nevada Sports… proposent aussi leur matériel sur le web dans une ambiance de guerre de prix : de 70 à 125 € la semaine pour un adulte, plus l'assurance, l'option multiglisse (un jour piste, un autre fond ou surf…), le fartage, etc. Un marché que Twinner, coopérative dont le siège est à Fontaine, « prend à contre-courant » en lançant sur internet, un Pack VIP : semelle de chaussure ergonomique moulée, skis de 2e saison maximum, option multiglisse incluse, entretien à volonté, consigne ou prêt de housses, pour 150 à 200 € selon les magasins. « Certaines personnes n'ont pas envie d'être dans une ambiance de supermarché et sont prêtes à payer pour du haut de gamme », assure Olivier Réa, responsable montagne de l'enseigne.

« A Grenoble, c'est plus pratique »
La cible majeure de cette « guéguerre » semble être les vacanciers. Car à Grenoble, les passionnés ont leur matériel ou louent à la saison. Carole Molon, de Saint-Martin-d'Hères, loue, elle, en attendant d'acheter dans une bourse au ski. « Et je vais près de chez moi, la veille, commente-t-elle. C'est plus pratique ». « Internet ne me fait pas de tort, affirme Caroline Probel, de Ski Service Kozma, à Grenoble. Les déçus reviennent, pour le conseil. Si quelqu'un se dit champion de ski, alors qu'il ne sait pas enfiler les chaussures, j'en tiens compte ! ».