Le dimanche fait bien recette

Manuel Pavard

— 

« On fait nos cadeaux de Noël le dimanche car c'est quasiment le seul jour où l'on a un peu de temps. En semaine, on travaille tous les deux à l'extérieur et quand on rentre le soir, on n'a pas le courage de ressortir. Quant au samedi, on préfère le consacrer au sport ou à la détente. » Comme Ivan et Jessica, jeune couple de trentenaires, de nombreux Grenoblois ont profité hier de l'ouverture dominicale exceptionnelle des magasins pour effectuer leurs achats de Noël.

« Une vraie cohue »
Arpentant la rue Jean-Jacques-Rousseau avec leurs deux enfants, Alain et Christine n'ont « pas l'intention de faire chauffer la carte bleue. Cette année, on a acheté nos cadeaux sur Internet : ça nous évite d'affronter la foule dans les magasins. Aujourd'hui, c'est plutôt l'occasion de faire une balade en famille. » Tout le contraire d'Anne, qui sort, les bras chargés, de la Fnac. « C'est une vraie cohue à l'intérieur. On se fait bousculer et marcher sur les pieds pour ensuite faire la queue vingt minutes ! Heureusement, j'ai trouvé le jeu vidéo Wii de mon fils et une Smartbox pour ma fille et son copain. Le portefeuille en a pris un coup mais ce n'est pas tous les jours Noël ! » Un argument qui ferait rire Céline, lycéenne : « Les boutiques, je les fais toute l'année. Je suis une ‘‘fashion victim‘‘ alors, si je peux y aller le dimanche, je ne me prive pas. »

renforts de police

Dix policiers municipaux ont été affectés en renfort pour les journées d'hier et de dimanche prochain afin, selon la mairie, de « répondre à la forte fréquentation du centre-ville. »